Home / Politique / Procédure de révision de la constitution : Rosine Vierra SOGLO ouvre la laie du blocage

Procédure de révision de la constitution : Rosine Vierra SOGLO ouvre la laie du blocage

Rosine Soglo Le projet de révision de la constitution béninoise du  décembre 1990 a été envoyé à l’Assemblée nationale que la députée de la RB conteste son examen en procédure d’urgence. Il s’agit de la première personne concernée par le vote du texte à avoir publiquement indiqué que la réforme n’est pas urgente. Lire ici l’intégralité de sa déclaration au parlement.

« Monsieur le Président Moi je ne suis pas d’accord pour la question d’étudier notre constitution en urgence. Qu’il y ait une nouvelle session extraordinaire, je suis d’accord. Mais en urgence? « …Qu’est ce qu’il y a d’urgent, Monsieur le Président, actuellement, qu’est ce qu’il y a d’urgent pour que toute affaire cessante, on se mette à réviser la constitution alors qu’il y a tellement, Monsieur le Président c’est pas à vous que je vais le dire, tellement d’autres problèmes… la misère du peuple, le développement… Notre Constitution, il y a un quart de siècle que nous l’avons. Je ne dis pas qu’elle est parfaite, aucune oeuvre humaine n’est jamais parfaite… D’abord dans la constitution il a été dit qu’elle peut être révisée. Mais il n’a jamais été dit, nulle part dans la constitution qu’elle sera une révision d’urgence. Mais cette Constitution, elle concerne toute la nation, Monsieur le Président!. Elle concerne notre vie! Qu’est ce qu’il y a d’urgent, qu’est-ce qui pousse le Président Patrice Talon à vouloir réviser une Constitution en URGENCE ? Mais en urgence, qu’est-ce qui a d’urgent? Le pays brûle? On est en guerre? Qu’est-ce qu’il y a? Qu’on nous laisse le temps, comme l’a dit un collègue d’aller voir nos bases. Mais le pays n’est pas content ! Est-ce que le Président Patrice Talon écoute le pays? Qu’il fasse comme un certain sultan qui sorte la nuit pour écouter le peuple. Ils saura combien son peuple est insatisfait, son peuple meurt de faim et que son peuple n’a rien à faire de l’urgence d’une Constitution. Son peuple lui demande de manger, de ne plus avoir non seulement des problèmes de lèpre dans notre pays qui est revenue, que des enfants à Malanville sont malades parce qu’ils ont la poliomyélite, c’est en ce moment là qu’on nous dit qu’il faut réviser la constitution d’urgence? Monsieur le Président ah non! Là non! D’accord pour une session extraordinaire mais pas d’urgence. Monsieur le Président, là je suis vieille, j’ai 83 ans mais je reprends mon bâton de pèlerin avec Hercule et on va dans le pays pour lui dire NON! NON et NON! Y a pas urgence pour réviser la Constitution! Y a aucune urgence. »

About lobby

Check Also

Hon Jeremie ADOMAHOUN

Législative 2019 : Adomahou-Fangbédji, la promesse d’une moisson généreuse

Ce n’est toujours pas la campagne électorale qui garantit la victoire à un parti politique. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>