Home / Actualité / Lokossa : un forestier se lance à la poursuite de son adversaire politique avec son arme

Lokossa : un forestier se lance à la poursuite de son adversaire politique avec son arme

La ville de Lokossa a vécu, dans la soirée de ce samedi 18 Mai 2019 l’une des ses plus grandes angoisses. Et pour cause, un Conseiller communal, forestier de profession s’est saisi de son arme AKM et s’est lancé à la suite d’un député de la commune, son adversaire politique.

Jeanne HOUNKPE

Une plainte pourrait être déposée, les heures à venir au Commissariat central de Lokossa. Mais en attendant d’en arriver là, le Commissaire de de la ville confirme, tout de même avoir été informé de l’affaire. Il relate la scène d’un individu qui se serait, arme en mains, allé chercher un député à son domicile.

Le récit des faits

Selon plusieurs témoins sur place, l’auteur des faits, un forestier serait allé chercher son arme pour se lancer à la recherche d’un député. Nos sources renseignent que le forestier aurait, premièrement empêché le député de descendre de sa voiture alors que ce dernier venait assister l’un de ses partisans, éploré. Le député aurait rebroussé chemin pour éviter toute situation de violence.   C’est après ceci que le forestier en question, communément appelé Sissi se serait rendu à son domicile, aurait pris son arme, visiblement un AKM et se serait rendu au domicile du député. Interrogés, les voisins de celui-ci confirment, eux-aussi avoir vu le forestier entrer dans la maison du député, l’arme à la main en l’interpellant avec de grands cris. Il en serait ressorti quelques temps après avoir constaté que son adversaire ne serait plus sur les lieux.

Au delà des faits…

L’analyse des faits fait remonter que l’auteur de la menace est un Conseiller municipal de Lokossa. Elu sur la liste FCBE et positionné au rang des frondeurs de la Mairie de Lokossa, il se serait reconverti au détour des dernières élections législatives en bataillant sous la bannière du Bloc républicain. Adversaire de longue date du député visé, il semble avoir réellement pris la décision de l’achever. Autrement, comment pourrait-il, bien que publiquement avoir brandi l’arme et poussé son audace jusqu’au domicile de son adversaire politique ? Plus encore, comment se fait-il qu’une arme délivrée à un agent de sécurité se retrouve être orienté au service d’une cause politique. S’il est vrai que la tendance actuelle semble être l’utilisation de la violence pour forcer les portes politiques, il apparaît tout de même angoissant de penser que nos forces de l’ordre, pour des raisons politiques pourraient dégainer leurs armes sur leurs adversaires sans crainte de punitions. Affaire à suivre.

About Me

Check Also

Honorable, mettez de l'orde autour de vous

Menaces et violences à Lokossa : A quoi joue la troupe à Rosine Dagniho ?

Pendant que les populations du département du Mono s’efforcent à se démarquer des actes de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>